Liga : Keylor Navas (Real Madrid) devenu l’idole de Bernabeu !

Keylor_Navas
Auteur de parades exceptionnelles, Keylor Navas confirme à chaque rencontre qu’il est le meilleur joueur actuel du Real Madrid C.F.. Il est même devenu l’idole de Santiago-Bernabeu alors que le staff de la maison blanche ne comptaient pas sur lui en juin dernier, et qu’il ne doit sa présence qu’à l’échec du transfert de David De Gea ( Manchester United).

Keylor Navas a posté au début de cette saison sur son compte Instagram un mystérieux message, qui transposé à sa situation au Real Madrid, invite à croire que le Costaricain ne compte pas abandonner l’idée d’être titulaire un jour.  Voici le message, présenté comme une « leçon de Karma » par Navas : « Quand un pivert est vivant, il mange les fourmis. Quand il meurt, ce sont les fourmis qui le mangent.
Le temps et les circonstances peuvent changer à tout moment. Il ne faut sous-estimer ou blesser personne dans la vie. Il peut être puissant aujourd’hui, mais il ne faut pas oublier que le temps est plus puissant que lui. Il suffit d’un arbre pour faire un million d’allumettes, mais seulement d’une allumette pour brûler un million d’arbres. Être bon et faire le bien. » « Les circonstances peuvent changer à tout moment ».. Difficile de ne pas appliquer l’énigmatique verset du gardien madrilène à sa situation actuelle au club. On serait curieux de savoir si Casillas apprécie les pensées et métaphores du jour de son coéquipier, qui n’en reste pas moins son principal concurrent dans les cages.

Le gardien costaricien est devenu l’idole de Santiago-Bernabeu après ses arrêts miraculeux lors de la victoire des Merengue samedi face au Celta Vigo (3-1). Alors que Ronaldo marque moins, Keylor Navas est l’un des principaux responsables de la place de leader occupée par les Madrilènes actuellement.

Et ce n’est sans doute pas un hasard, si le destin fait parfois bien les choses et les 27 arrêts en 10 journées le confirment. Baptisé « San Keylor » par certains supporters de la maison blanche, en référence au surnom d’Iker Casillas, le gardien costaricien, ne fait plus débat un an après son arrivée (contrat de 6 saisonss) dans la foulée d’une magnifique Coupe du monde au Brésil. Avec 12 matches joués cette saison, il fait déjà mieux que la saison passée (11), qu’il avait passée dans l’ombre de Casillas. Mais les temps ont changé et il est devenu incontournable, au point de convaincre les dirigeants de lui proposer, avant la fin de cette saison 2015, un nouveau contrat avec revalorisation salariale.

Il ne fait pas partie des profils standards de gardiens recherchés en Europe, pourtant il prouve à l’entrainement et à chaque sortie qu’il possède quelques choses en plus et les qualités d’une gardien se mesure surtout aux nombreux points qu’il fait gagner à son équipe en étant décisif !!!

Retrouvez tous nos produits sur Goal-Foot.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *