Gros Plan : Sébastien Frey, un gardien pas comme les autres !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Formé à l’ Association sportive de Cannes football, il débute en Ligue 1 le 20 septembre 1997, à l’âge de 17 ans, et dispute 24 matches. Dès la fin de sa première saison 2 grands clubs italiens, l’Inter Milan et la Juventus, lui proposent un contrat pro. Repéré par le grand WalterZenga qui le recommande à son ancien club, SEBASTIEN FREY opte pour le club milanais et y dispute son premier match de Serie A le 21 mars 1999. Au cours de cette saison 1998-1999, une blessure de Gianluca Pagliuca, alors le titulaire indiscutable, lui offre une occasion unique de disputer à 19 ans 7 matchs de championnat, devenant ainsi le plus jeune gardien de l’histoire Interiste…

Frère aîné de Nicolas Frey, défenseur du Chievo Verone, le fils de Raymond Frey et le petit-fils d’André Frey, international français après la Seconde Guerre mondiale. Sébastien Frey pratique le bouddhisme de la Soka Gakkai internationale et il est un disciple de Daisaku Ikeda.

Depuis ses début avec son club formateur de l’AS Cannes en 1997, il a évolué dans de nombreux clubs italiens : Inter Milan, Pr Hellas Vérone, Parme, Fiorentina, avec qui il réalisera plus de 217 matchs entre 2005 et 2011, le Genoa,  et depuis 2013 il joue sous les couleurs du club Turc de Bursaspor.

Au niveau international, il évolue avec l’équipe de France espoirs entre 2000 et 2002. Ensuite, il sera appelé en équipe de France « A », en novembre 2004, puis le 8 octobre 2006 pour suppléer les forfaits successifs de Fabien Barthezet et de Grégory Coupet. Et il intègre véritablement le groupe France en début de saison 2007-2008. Très souvent distingué par les journalistes italiens comme le meilleur gardien de nationalité étrangère évoluant dans le Calcio, il doit malgré tout respecter la hiérarchie spécifique du poste imposée à cette période par le sélectionneur, qui en fait le 3ème portier des bleus, derrière Grégory Coupet et Mickaël Landreau. Sébastien Frey honore finalement sa première sélection le 21 novembre 2007 contre l’Ukraine pour la dernière rencontre des éliminatoires de l’Euro 2008. L’équipe de France est déjà qualifiée avant le match. Le contexte semble donc favorable pour une première sélection. L’expérience s’avère cependant douloureuse puisqu’il est responsable de l’égalisation ukrainienne, prétextant avoir été gêné par l’éclairage d’un projecteur du stade de Kiev3. Néanmoins, Raymond Domenech ne semble pas lui en tenir rigueur et, après une bonne prestation contre l’Équateur le 27 mai 2008, il est retenu pour participer avec l’équipe de France à l’Euro 2008 en compagnie de Coupet et Mandanda et aux dépens de Landreau. Il annonce sa retraite internationale dans le courant de l’été 2008.

Il sera nominé comme meilleur gardien de série A (Italie) en 2000, 2007 et 2008 sous le maillot de la Fiorentina, meilleur joueur du championnat d’Italie (Guerin d’Oro) : 2000. Vainqueur de la Coupe d’Italie : 2002 et finaliste de la Supercoupe d’Italie : 2002 avec Parme. Et demi-Finaliste de la Coupe UEFA 2008 avec la Fiorentina. Et avec l’équipe de France finaliste de l’Euro des moins de 16 ans en 1996.

Un grand gardien de classe mondial, peut reconnu en France, mais très apprécié en Italie et dans tous les clubs où il a évolué. Malheureusement, il restera un goût d’inachevé avec l’équipe de France dans une carrière pourtant bien remplie qui s’est terminé sous les couleurs du club Turc de Bursaspor (2014/2015).

Retrouvez tous nos produits sur Goal-Foot.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *